Brève histoire de Cahors

A l’époque romaine, Cahors était une ville florissante, grâce à sa production de vin, reconnue à travers l’Europe et jusqu’en Russie où elle distribuait son « Black Wine ». Au moyen âge, c'était une des plus grandes régions viticoles de France, dépassant même Bordeaux. Cependant, à partir de 1241, l'économie de la ville se dégrade par des événements majeurs tels que: Bordeaux limitant l'accès à son port et augmentant ses taxes, la révolution française et les deux guerres mondiales. En 1876, Cahors est à nouveau paralysée par une série de catastrophes naturelles l’empêchant de continuer à prospérer et qui la conduisent finalement à son déclin.

1855     Le Malbec était le cépage le plus important (environ 50%) dans l’assemblage des Grands Crus classés au côté des Cabernets Francs et Merlots.

1876      Premières traces de Phylloxera, début du déclin du vignoble Cadurcien.

1878      Arrivée du Mildiou, le vignoble continu à se détériorer.

1885      Apparition du Black Rot (pourriture noire), une autre catastrophe naturelle dans le vignoble. De plus, les premiers portes greffes introduits ne survivent pas sur les sols calcaires de Cahors. La ville perd plus de 47 000 ha de vignes. Même si les producteurs continuent à replanter malgré l’enchainement de catastrophes; dans leur désespoir, ils commencent à produire du vin frauduleusement en mélangeant d’autres fruits. Ceci, pour tenter de maintenir un certain volume de production et conserver leur économie.  

1886      Cahors n’a plus que 58 800 ha plantés au  lieu des 80 000 ha qu’elle avait atteint dans les années 1880. Les producteurs continuent à planter de nouvelles vignes même si elles meurent quelque années plus tard.

1920’s    Une variété d’hybride (Seyve-Villard) est introduite, permettant de sauver la production locale. Cependant, elle est destinée à la production de masse continuant à participer à la baisse de qualité des vins.

1956      Le gel de l’hiver va anéantir 99% du vignoble.

1958      Le vignoble est enfin replanté avec des porte-greffes résistants au Phylloxera (“Riparia x Berlandieri 420-A” et “SO4”), les cépages principaux sont le Malbec, le Merlot et le Tannat.

1971     L’AOC Cahors est créée, désignant uniquement des vins rouges composés au minimum de 70% de Malbec; à ce moment l’appellation ne compte plus que 440 ha de vignes dont 60 ha sont replantés par Georges Vigouroux.

1980’s    Cahors retrouve une production plus importante se focalisant d’avantage sur les vins en vrac.

Aujourd’hui     Cahors est considérée comme une région viticole avec un jeune vignoble mais une histoire ancienne. Avec une surface plantée de 4 300 ha elle se focalise sur la qualité de ses vins.


france map.png

FOCUS SUR L’Appellation

Taills
•   4 300 ha plantés
•   72 km de long x 25 km de large (1/30 de Mendoza)

AOC Cahors
•   Date de creation de l’AOC: 1971
•   Uniquement des vins rouges
•   70% minimum de Malbec (également accepté : Tannat & Merlot)
•   50hl/ ha, rendement maximum.